Cette page est créée pour vous raconter comment la FNAC, grande enseigne nationale, 2ème site de e-commerce français prend toutes les libertés avec des photos d’étudiants à l’université et les droits de l’auteur du cliché.

20 Aout 2016


Revenons un peu en arrière, au moins d’aout 2016, je reçois un message Facebook venant d’étudiants me demandant si c’est normal que des photos prisent par mes soins lors d’une rentrée universitaire, soit sur la home page de la FNAC… Cette photo à été mise en ligne sur Flickr avec les droits les plus limités possibles, permettant aux étudiants d’avoir un souvenir de cette rentrée (lien de la photo ici)… et mes crédits sous le visuel… Belle surprise et belle reconnaissance que la la home de la FNAC…. mais….

fnac_capture

 

Le jour même j’envoie donc à la FNAC une mise en demeure expliquant qu’il sagit de ma photo et que je demande la suppression et un dédomagement pour non-repect du droit d’auteur….

Voici la réponse de la Fnac et leurs deux arguments :

  • Aucune preuve qu’il s’agisse d’une de vos photos
  • Cette photo n’ayant aucun caractère original, vous pouvez toujours tenter de nous prouver le contraire…

IMG_5523

24 Aout 2016


Trouvant cette utilisation très immorale et constatant que la photo est toujours en ligne je fais réaliser un constat d’huissier (400€), me souvenant de l’adage du pot de terre contre le pot de fER…. et décide d’expédier une seconde mise en demeure à la FNAC avec le constat.

Mais depuis aucune nouvelle des services de la FNAC….


14 octobre 2016


Je prends le taureau par les cornes et décide de missionner un avocat pour faire valoir mes droits… mais là aussi aucune nouvelle de la FNAC


1 février 2017 ….Prochaine étape… le tribunal


Comme je le précisais dans ma seconde mise en demeure, Je suis profondement choqué que le site de la FNAC, 3eme site marchand français comptant plus de 9 000 000 visiteurs par mois, on puisse voler à sa guise une photographie et la dénatuer de la sorte.

Aussi j’invite les étudiants présents sur ce cliché à demander réparation au titre de leur droit à l’image, n’hésitez pas à utiliser le constat d’huissier ….

Pour une boulette, sans doute réalisée par un stagiaire durant l’été, je trouve la direction juridique de la FNAC bien muette….

Messieurs et mesdames des services juridiques de la FNAC à très vite !